Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CSTB

THESE MODELISATION ADAPTATION ENVIRONNEMENTALE D'UN QUARTIER CLIMAT FUTUR ET CANICULE URBAINE


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Entreprise publique au service de ses clients, de ses partenaires et de l'intérêt général, le CSTB, Centre Scientifique et Technique du Bâtiment, a pour ambition d'anticiper les bâtiments et la ville de demain, pour améliorer la qualité de vie des citoyens. Il structure ses activités de recherche et expertise, évaluation, essais, certification et diffusion des connaissances, pour accompagner les acteurs dans l'innovation et sécuriser les projets de construction et de rénovation durables, en lien avec les transitions énergétique, environnementale et numérique.

Avec plus de 900 collaborateurs, ses filiales, ses partenaires et réseaux nationaux et internationaux, le groupe CSTB crée de la valeur ajoutée pour les acteurs de la construction et de l'aménagement, en les aidant à faire progresser la qualité et performance de leurs produits, systèmes, ouvrages et services.

Signataire de la Charte de la diversité, le CSTB conduit une politique active en faveur de l'égalité professionnelle et l'intégration des travailleurs handicapés, s'engageant ainsi à lutter contre toute forme de discrimination et à promouvoir la diversité culturelle, ethnique et sociale au sein de ses établissements.  

Référence

2021-1394  

Description du poste

Métiers et Emplois

SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE - INGENIEUR-E RECHERCHE EXPERTISE

Intitulé du poste

THESE MODELISATION ADAPTATION ENVIRONNEMENTALE D'UN QUARTIER CLIMAT FUTUR ET CANICULE URBAINE

Durée du contrat

3 ans

Contrat

Thèse

Fourchette de salaire

Non commmuniqué

Descriptif des principales missions

Contexte :
L’aménagement urbain conditionne à la fois les déplacements et les bâtiments qui sont à eux deux responsables de 76% de la consommation énergétique.
La performance énergétique et environnementale des quartiers est très liée à l’aménagement urbain dont la morphologie des bâtiments, le choix des revêtements et matériaux, l’utilisation des énergies renouvelables, le stockage énergétique, le mix énergétique etc. Dans ce cadre, la modélisation des différents phénomènes physiques dont le milieu urbain est le siège peut s’avérer être un outil très précieux pour les urbanistes afin de coupler aménagement urbain, réduction des consommations énergétiques et impacts environnementaux et augmentation du confort thermique extérieur. De nombreux outils numériques ont été développés afin de modéliser les phénomènes physiques au sein du tissu urbain mais également pour l’aide à la décision de la mutualisation et de la production d’énergie à l’échelle du quartier. Parmi ceux-ci, deux outils ont été couplés dans une thèse précédente pour étudier l’échelle du quartier. D’une part Dimosim (développé par le CSTB) modélise les systèmes énergétiques, les bâtiments et les réseaux urbains de chaud ou de froid, et d’autre par EnviBatE (développé par le LaSIE) couple l’intérieur des bâtiments et un maillage zonal volumique de l’environnement extérieur, ou canopée urbaine.

Pour répondre aux objectifs, cette thèse abordera 3 volets principaux qui demanderont chacun un travail bibliographique et des développements particuliers :
1. Définition et état de l’art sur les indicateurs permettant de caractériser les performances du quartier en termes de consommations énergétiques, confort intérieur et extérieur des occupants et bilan carbone. 
2. Calibration et benchmark de la plateforme de modélisation. Une comparaison de l’outil avec des données expérimentales et des outils plus détaillés de simulation devront permettre de mettre en exergue les avantages et les limites des approches développées. 
3. Prise en compte de phénomènes physiques additionnels et enrichissement de la plateforme de modélisation. La disponibilité dans l’outil des champs de pression extérieure permettra la prise en compte plus détaillée des phénomènes d’infiltration et de ventilation. Cette implémentation pourra ainsi permettre, dans un contexte de climat futur et de microclimat, d’évaluer le confort intérieur réaliste des occupants. La conception bioclimatique complète sera ainsi possible. Un autre phénomène sera l’implémen des murs et toitures végétaux. Enfin, les phénomènes thermo-radiatifs pourront être affinés avec de nouveaux couplages.

Profil (formations, compétences, expériences…)

Le lieu de travail sera au CSTB de Sophia Antipolis (environ 60%) et en partie au LaSIE à la Rochelle (environ 40%).

 

PROFIL : 

De formation ingénieur généraliste ou orienté physique/énergétique, vous souhaitez poursuivre vers une thèse. 

Vous avez de solides compétences en physique du bâtiment et en sciences de l’ingénieur, ainsi que des connaissances en modélisation du bâtiment (ex. EnergyPlus ou TRNSyS).

Une bonne connaissance de la programmation scientifique serait appréciée (ex. Python ou Matlab).

Vous souhaitez travailler dans un environnement collaboratif de projet.

Localisation du poste

Lieu de travail

IDF Siège - Champs-sur-Marne (77)

Géolocalisation par zone

Non

Critères candidat

Niveau d'études min. requis

Bac +5

Niveau d'expérience min. requis

Inférieure ou égale à 2 ans

Niveau d'anglais

B1 - Intermédiaire