Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CSTB

THESE INGENIEUR-E RECHERCHE - ENDOMMAGEMENT DES STRUCTURES DES BÂTIMENTS F/H


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Rejoindre le CSTB, c'est rejoindre une communauté composée de plus de 1000 collaborateurs experts au service de ses clients, de ses partenaires et de l'intérêt général avec pour ambition d'anticiper les bâtiments et la ville de demain, pour améliorer la qualité de vie des usagers. Nos activités clés sont axées autour de la recherche, de l'expertise, de l'évaluation, de la certification, des essais et de la diffusion de connaissances. Depuis 1947, nous accompagnons les acteurs dans l'innovation et la progression de la qualité et de la performance des produits, ouvrages, systèmes et services.

Rejoindre le CSTB, c'est également rejoindre un employeur engagé, signataire de la Charte de la diversité, qui valorise le travail de chacun et qui s'engage en faveur de l'égalité professionnelle et de l'intégration des travailleurs handicapés. Grâce à ces actions, nous sommes classés parmi les 500 meilleurs employeurs de France d'après la revue économique Capital.

Alors, prêt(e) à rejoindre l'aventure CSTB ?  

Référence

2024-2433  

Description du poste

Métiers et Emplois

SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE - DOCTORANT-E

Intitulé du poste

THESE INGENIEUR-E RECHERCHE - ENDOMMAGEMENT DES STRUCTURES DES BÂTIMENTS F/H

Durée du contrat

3 ans

Contrat

Thèse

Fourchette de salaire

Autres

Descriptif des principales missions

La Direction Sécurité, Structures et Feu du CSTB recherche un(e) Doctorant(e) sur des sujets liés à l'endommagement des structures de bâtiments construits sur des sols sujets au retrait-gonflement pour une durée de 3 ans. Le poste est basé à Champs-sur-Marne.

 

 

Le phénomène de retrait-gonflement des sols argileux (RGA) est spécifiquement lié
aux importantes variations de volume des sols en réponse aux variations de leur teneur
en eau. Les dégâts causés aux bâtiments en raison du retrait-gonflement des sols
représentent un défi majeur pour le secteur de la construction, en particulier dans le
cas des maisons individuelles.

 

La bibliographie relative à la remédiation et à la prévention des dommages causés aux
bâtiments par le phénomène de RGA indique que les conséquences du RGA sur les
constructions, ainsi que les solutions correspondantes, sont qualitativement bien
connues. Elles ont été abordées dans de nombreux guides techniques et publications
scientifiques. Cependant, des outils d’aide à la décision permettant d’identifier les
solutions les mieux adaptées demeurent insuffisamment développés.

 

Dans ce contexte, l’objectif de la thèse est de développer des méthodes quantitatives
visant à évaluer l'efficacité des solutions de remédiation et de prévention pour les
bâtiments confrontés au RGA, à visées applicatives pour l’ingénieur.

 

La thèse sera effectuée entre le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB)
et l’Ecole des Ponts ParisTech. Le programme de thèse envisagé comporterait deux
volets principaux :

  • Le premier volet concerne le développement d’outils de modélisation et de calcul destinés à justifier l’impact des mesures de remédiation et/ou de prévention sur le comportement global de la structure des bâtiments. Il s'agira de mettre en œuvre une méthode d’évaluation des niveaux d’endommagement d’une maison individuelle en maçonnerie fondée sur des sols sujets au retrait-gonflement, à travers des calculs d'interaction sol structure : adapter les modèles existants pour intégrer des facteurs de pondération liés aux conditions environnantes autour des bâtiments ainsi que des bénéfices potentiels des mesures de remédiation et/ou de prévention.
  • Le second volet concerne la confrontation des prédictions théoriques avec les retours d’expérience. Dans cette phase, des analyses seront menées sur
    des cas typiques de désordres afin de comprendre les schémas de dégradation
    affectant les structures au fil du temps, que ceux-ci soient causés par des
    changements de conditions de chargement ou par une conception structurale
    inadéquate. Les bénéfices des mesures de remédiation et/ou de prévention se traduiront par une diminution du niveau d’endommagement du bâtiment. Cette étape permettra non seulement de valider et d'améliorer les outils développés, mais également d'identifier les éventuelles limites et les zones d'incertitude.

Profil (formations, compétences, expériences…)

Vous êtes titulaire d'un diplôme de niveau BAC+5, type Master avec une orientation recherche, ou un diplôme d'ingénieur.

 

Vous avez idéalement des connaissances en mécanique des milieux continus, calcul aux éléments finis.

 

Vous faites preuve de rigueur, d'organisation.

 

Vous appréciez le travail en équipe et savez faire preuve d'autonomie.

Pourquoi nous rejoindre ?

  

Localisation du poste

Lieu de travail

IDF Siège - Champs-sur-Marne (77)

Géolocalisation par zone

Non

Critères candidat

Niveau d'études min. requis

Bac +5

Niveau d'expérience min. requis

Jeune diplômé (avec stage et/ou alternance)

Niveau d'anglais

B2 - Intermédiaire supérieur